Merci Facteur !

J’ai découvert ce site, Merci Facteur, grâce à un ami de DUT SRC qui aime bien « fouiller » sur internet.

C’est un système d’envoi en ligne de courrier (papier) par la poste. Le site propose également des exemples de courriers et des modèles de textes prêts à l’emploi. Je ne l’ai pas testé, mais le concept a l’air de fonctionner…

http://www.merci-facteur.com/

ETAPE 1 : Choix de l’oeuvre au CAPC

SELF-HETEROTOPIA, CATCHING UP WITH SELF – Hüseyin Bahri Alptekin

Informations sur l’artiste, Hüseyin Bahri Alptekin :

● Né à Ankara en 1957 et mort à Istanbul en 2007
● Artiste, écrivain, pédagogue et conservateur.

Il a étudié l’esthétique, la philosophie de l’art et la sociologie à Istanbul et à Paris – Sorbonne.

● Photographe de presse et critique de conception.
● Ateliers et séminaires sur l’art contemporain et le design en Turquie et à l’étranger.
● Il a enseigné la philosophie de l’art à :
       – l’Université Bilkent
       – l’Université Bilgi d’Istanbul de 2000 à 2004
Son œuvre :
● Rassemblement d’une foule d’objets récoltés lors de ses nombreux voyages entrepris entre 1991 et 2007.
● Objets de « récupération » (articles jetables, bon marché, matériel ou photos sans aucune valeur pour la majorité des gens).
Ses buts :
● Son travail met l’accent sur les histoires que racontent ses compilations, plus que sur un style ou une forme.
● Révélation des effets de la mondialisation depuis la chute du Mur de Berlin (1989).
Notre groupe (Sophie D., Elodie M., Simon L. et moi-même) avons choisi cette œuvre pour plusieurs raisons :
● Goût pour le voyage, la découverte des cultures
● Concept de mise en espace intéressant
● Collection d’objets surprenants
● Idée d’application interactive pour sa présentation

Publicité iPhone – Toujours plus d’applications !

Dans le cadre d’un projet de réalisation d’une affiche de publicité, nous devions mettre en valeur l’une des symboliques, soit du Vin, soit de l’iPhone. J’ai choisi de montrer la possibilité d’avoir une multitude d’applications sur l’iPhone.

Cette idée m’est venue à la fête foraine de Bordeaux, sur la place des Quinconces. Je marchais et je regardais les machines à sous et les jeux où l’on peut tenter de chopper une peluche ou un autre objet, à l’aide d’un grappin. Je n’ai jamais été très douée à ce jeu, mais cela m’a fait penser aux applications iPhone que l’on peut avoir, facilement ou pas (applications payantes). J’ai donc réalisé mon affiche avec un grappin, télécommandé par une petite manette reliée à un iPhone, qui a la possibilité de récolter une ou plusieurs applications (représentées par leur icône), disposées en une « montagne ».

J’ai gardé les nuances de gris de l’iPhone (et d’Apple) pour le grappin, l’iPhone et le socle de la manette (dessins créés sous Illustrator), et fais un contraste avec les couleurs des applications. Le tout représente une ambiance de jeu interactif, avec les illustrations, les contrastes et le principe du grappin en lui-même (s’amuser à prendre des objets).

Le slogan reprend ce que l’on peut voir graphiquement, avec l’expression connue: « Mettez le grappin dessus ! ».

Where is my Droid ?

Where is my Droid est une des applications à installer sur son smartphone. Une application dédiée aux têtes en l’air s’il en est. On lui envoi un SMS et il se met à sonner MEME SI VOUS L’AVEZ MIS EN SILENCIEUX ! pratique non ?

Where is my Droid est diposnible sur le Market, elle est gratuite, est notée 4.5 étoiles sur 5 et a été téléchagée plus de 250 000 fois.

Son principe ? Il est très simple! On configure une phrase « Attention word »  qui est par défaut « Wheres my droid » et lorsque dans la maison on ne trouve plus son téléphone il suffit de lui envoyer un SMS (avec un autre téléphone) avec comme message la phrase configurée et il sonnera le temps configuré (30 sec par défaut).

Ainsi vous pourrez repérer le téléphone et enfin le retrouver !
Une fois le téléphone retrouvé il répondra par un SMS qu’il a été découvert.

Inconvénient : cela nécessite d’avoir 2 téléphones portables à la maison, sinon on peut toujours « téléphoner à un ami » pour qu’il envoi le SMS à notre téléphone.

Option avec GPS :

Vous envoyez par SMS a votre téléphone la phrase « GPS My Droid » et il vous répondra par sa position.
Ceci oblige à avoir le GPS activé.

Normalement nous ne devrions plus perdre notre téléphone!

Survive the Outbreak – Un film dont vous êtes le héros !

J’ai découvert ce film interactif en cours d’écriture interactive, en Ecosse, lors de ma licence Digital Media.

Survivrez-vous à l’attaque des morts-vivants ?

Ca ne dépend que de vous ! Cela fait un moment que la vidéo interactive existe, et force est de constater que les créatifs n’ont que trop peu exploré cette voie. The Outbreak ne révolutionnera pas le genre, mais va peut-être relancer une mode…

Dans ce film interactif de Chris et Lynn Lund, créé en 2008, vous devez faire le bon choix pour échapper aux morts vivants. Vous l’avez remarqué, l’histoire n’est pas des plus originale. Mais le résultat est plutôt bien fait. Des acteurs crédibles et un suspense bien mené nous embarquent dans ce scénario multiple assez saignant. Attention quand même, cela reste un film d’horreur, éloignez les enfants de l’écran.

Le court métrage est composé de 21 scènes, 10 points de décision, et 6 options vous mèneront à la mort, alors que 2, choisissez-les bien, vous sauveront ! 6 jours de tournage et un budget de 35000 $ ont été nécessaires à sa réalisation. A noter que les réalisateurs et producteurs du film dirigent également le studio Silktricky, à Portland, aux Etats-Unis (le site vaut le coup d’œil).

C’est indéniable, l’interactivité apporte quelque chose par rapport à un scénario linéaire. La possibilité de choisir son destin, être confronté à sa lâcheté ou à son courage…

L’aventure commence ici.

Voici le trailer du film:

Opera Mobile Emulator

Veille du 20 octobre 2011

Simon Larue m’a fait découvrir une application assez intéressante : un émulateur pour Opera Mobile.

À la différence de l’émulateur d’Opera Mini, qui est en ligne, celui d’Opera Mobile est une application qui peut être téléchargée et installée sur son ordinateur. Il est disponible pour Windows, Mac OS X et Linux.

Une fois l’application ouverte, on obtient un navigateur dont la fenêtre est dimensionnée à la taille d’écran des smartphones (480 par 650 pixels), et qui fonctionnent comme un navigateur mobile.

Un lanceur permet de choisir différents profils correspondants à différents smartphones et tablettes, tactiles ou non, dans différentes résolutions d’écran.
Plus d’informations sur http://dev.opera.com/articles/view/opera-mobile-emulator/
Téléchargement direct pour Windows, MacOSX et Linux sur http://www.opera.com/developer/tools/mobile/